Congrès mondial de la nature : un grand rendez-vous international pour la biodiversité [hu]

Du 3 au 11 septembre 2021, la France accueille pour la première fois le Congrès mondial de la nature de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), à Marseille.

Cet événement est l’une des plus grandes manifestations internationales pour la biodiversité. Organisé tous les 4 ans, il mobilise des experts de la protection de la nature issus du monde politique, de la recherche, des associations et des grandes organisations internationales, mais aussi des entreprises et des citoyens.

Ce congrès témoignera d’un engagement mondial autour de 7 enjeux majeurs :

  • paysages,
  • eau douce,
  • océans,
  • changement climatique,
  • droits et gouvernance,
  • savoir, innovation et technologie,
  • systèmes économiques et financiers.

La protection de la biodiversité et des écosystèmes, une priorité pour la France

En organisant ce congrès, la France confirme son engagement en faveur de la protection de la biodiversité et des écosystèmes et plus largement, son rôle moteur au niveau international sur les enjeux environnementaux et climatiques.

Cette réunion d’Etats, de collectivités, de scientifiques, de représentants du secteur privé et de la société civile constitue donc une opportunité unique pour entretenir au plus haut niveau la mobilisation internationale en faveur de la biodiversité. Il s’agira d’un des premiers évènements de grande ampleur sur l’environnement depuis le début de la pandémie de Covid-19, avant la COP15 de la Convention sur la diversité biologique, à Kunming et la COP26 sur le changement climatique à Glasgow.

Le congrès offre ainsi l’occasion de présenter le bilan des initiatives lancées à l’occasion du « One Planet Summit » de janvier 2021 à Paris, dédié à la biodiversité (notamment de la Grande Muraille verte ou du plan pour une Méditerranée exemplaire).

Il prépare également la COP15 de la Convention sur la diversité biologique, qui devrait être pour la biodiversité ce qu’a été la COP21 de Paris pour le climat, en définissant le cadre mondial post-2020 pour la biodiversité. Le Congrès mondial de la nature favorisera en effet les échanges entre les participants sur les grands objectifs de ce cadre mondial (protection de 30% de la planète, restauration des écosystèmes, protection des espèces, mobilisation des ressources financières…).

Dans le contexte de la crise sanitaire, les liens entre biodiversité et santé et les questions de la relance économique basée sur la nature et seront au cœur des discussions, en écho à l’approche « une seule santé », que la France soutient activement à travers le panel d’experts de haut niveau ou l’initiative PREZODE (« Prévenir les risques d’émergences zoonotiques et de pandémies »).

Des espaces d’échanges et d’exposition pour découvrir la diversité du monde et des cultures

Le Congrès se tiendra du 3 au 11 septembre 2021 au parc Chanot, à Marseille, sous un format hybride qui permettra au public de participer à un ensemble d’événements sur place, ou d’assister à certains événements à distance.

Des espaces ouverts au public

  • Les Espaces Générations Nature : du 4 au 11 septembre 2021

Nouveauté proposée par la France, ce village de la biodiversité accueille gratuitement et sans inscription le grand public et met en lumière plus de 300 animations et des projets d’acteurs et citoyens français engagés pour la préservation de la biodiversité. Les acteurs présents sur les Espaces Générations Nature sensibiliseront le public sur des thématiques variées (océans, changement climatique, agriculture et sols, innovations et sciences participatives…).

  • Le Hall d’exposition : du 4 au 9 septembre 2021

Lieu de rencontres et d’échanges pour le public, les congressistes et les personnalités invitées, le Hall d’exposition permet aux exposants de présenter leurs recherches, innovations et autres travaux. Il réunit des pavillons et des stands d’acteurs de nombreux pays.

Le Pavillon France accueillera plus de 80 événements mettant en valeur les priorités stratégiques de la France en matière de biodiversité : stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée, agro-écologie, lutte contre la criminalité environnementale, financement de la protection de la biodiversité, ou encore liens entre biodiversité et climat...

Des espaces réservés aux congressistes et aux membres de l’UICN

  • Le Forum : du 4 au 7 septembre 2021

Espace de débats publics, le forum permet aux acteurs du monde entier de développer et penser des solutions de développement durable et de protection de la nature. Des « dialogues de haut niveau », en particulier, feront intervenir des chefs d’Etat, des ministres, des directeurs d’organisations internationales, des responsables d’organisations non gouvernementales, du secteur privé et des scientifiques.

  • L’Assemblée des membres : du 8 au 10 septembre 2021

L’Assemblée des membres rassemble plus de 1 300 membres, représentant plus de 160 États, agences gouvernementales, agences de développement économique, institutions scientifiques et universitaires, entreprises, société civile et peuples autochtones, pour prendre des décisions communes.

Les membres y négocieront les motions, qui visent à orienter les travaux de l’UICN et à donner les positions de ses membres sur les grandes problématiques environnementales. La France est à l’initiative d’une dizaine de motions, notamment sur la criminalité environnementale, la pollution lumineuse, les forêts matures, les liens entre climat et biodiversité, les grands singes,...

Dernière modification : 26/08/2021

Haut de page