Entrée en vigueur du Traité de Lisbonne

Déclaration conjointe du Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, M. Bernard KOUCHNER, et du Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Européennes, M. Pierre LELLOUCHE

"Nous saluons l’entrée en vigueur, aujourd’hui, du Traité de Lisbonne. Avec cette avancée, s’achève un processus institutionnel entamé il y a 20 ans, au lendemain même de la chute du mur de Berlin, pour adapter nos institutions à l’élargissement de l’Union et aux défis de la mondialisation. Avec ces institutions, nous sommes mieux armés pour apporter les réponses politiques qu’attendent les citoyens de l’Union européenne.

L ’Union européenne dispose dorénavant de nouveaux instruments dont l’Europe élargie a besoin. Le Conseil européen se voit ainsi doté d’un président stable, M. Herman Van Rompuy, nommé par les chefs d’Etat ou de gouvernement pour deux ans et demi , qui assurera une meilleure continuité de ses travaux. M. Van Rompuy représentera l’Union à l’étranger au niveau des chefs d’Etat ou de gouvernement. Grâce au poste de Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, confié à Catherine Ashton, l’Europe pourra parler d’une voix plus forte sur la scène internationale. Mme Ashton sera également vice-présidente de la Commission et assurera à ce titre la coordination de l’ensemble de l’action extérieure de l’Union . Elle disposera pour accomplir sa mission du service européen pour l’action extérieure et des délégations de l’Union en pays tiers. M. Van Rompuy et Mme Ashton disposeront au total des moyens et de la visibilité nécessaires pour exprimer la voix de l’Union auprès de nos partenaires et répondre aux crises internationales de façon plus efficace.

Ce traité renforce également le caractère démocratique de l’Union européenne en confirmant le renforcement continu du Parlement européen, qui dispose désormais d’un pouvoir législatif équivalent à celui du Conseil dans la grande majorité des domaines, et en créant un droit nouveau d’initiative populaire.

Les innovations institutionnelles introduites par le Traité de Lisbonne permettront l’émergence d’une Union européenne plus efficace et plus démocratique, au service de davantage de liberté, de sécurité et de solidarité.

Aujourd’hui, nous devons accompagner la mise en oeuvre de ce traité d’une nouvelle impulsion, pour que cet outil rénové réponde à nos attentes , qu’il s’agisse notamment de la sortie de la crise économique, de la lutte contre le changement climatique ou de la maîtrise des flux migratoires.

Le Traité de Lisbonne marque une avancée pour l’Europe . La France a beaucoup contribué à son élaboration et à son entrée en vigueur. Ce traité donne à l’Europe les moyens de faire face aux défis auxquels elle est confrontée."

Dernière modification : 24/07/2012

Haut de page