FAQ : Coronavirus en Hongrie

Réponses aux questions les plus courantes concernant l’épidémie de coronavirus en Hongrie

CONSIGNES SANITAIRES

Que faire en cas de symptômes évocateurs de COVID 19 (toux, fièvre, difficultés respiratoires) ?

En cas de symptômes évocateurs du Covid 19, ne vous déplacez pas de vous-même aux urgences ou dans un cabinet médical, mais commencez par solliciter un avis médical à distance et isolez-vous :
- Vous pouvez appeler d’abord votre médecin traitant, ou si vous n’avez pas de médecin traitant ou si vous ne parlez pas hongrois, vous pouvez également contacter des médecins francophones dont les coordonnées sont indiquées sur la liste de notoriété : https://hu.ambafrance.org/Medecins.
- A défaut, ou en cas de signes graves, en particulier en cas de difficultés respiratoires ou de malaise, appelez le 112 ou le 104.
- L’Institut Pasteur et les Hôpitaux de Paris (APHP) ont mis en place le site https://maladiecoronavirus.fr/ qui permet d’orienter les personnes pensant avoir été exposées au virus.
Vous pouvez faire le test mis en ligne pour auto-évaluer votre situation en 23 questions. Attention, ce test est uniquement destiné à informer et à contribuer ainsi à fluidifier les services d’urgence pendant l’épidémie de Coronavirus Covid-19. Vous pouvez refaire le test si les symptômes évoluent puis rechercher un avis médical.

J’ai appelé les services sanitaires hongrois, qui m’ont dit que je devais rester chez moi en confinement et qu’un médecin viendrait me voir, mais il n’est toujours pas passé.

Suivez les consignes qui vous ont été données, restez en confinement chez vous et respectez bien les gestes barrières pour protéger votre entourage. Si vos symptômes ne s’aggravent pas, contentez-vous de rester en contact avec votre médecin traitant. Appelez le 112 ou le 104 en cas de difficultés respiratoires ou en cas de malaise.

Faut-il porter un masque ?

Il est obligatoire de se couvrir le nez et la bouche avec un masque, une écharpe ou un foulard pour emprunter les transports publics ou pour se rendre dans des magasins. Ceci est également obligatoire à Budapest pour l’accès aux marchés, aux centres commerciaux et dans les taxis. Des mesures similaires peuvent avoir été prises ou pourraient l’être par d’autres municipalités hongroises.
Se couvrir le visage permet de se protéger et plus encore de protéger les autres des projections susceptibles de transmettre le virus (postillons, éternuements…).

Je suis bloqué à l’étranger et j’ai un traitement médical, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies locales.
En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement (cf. liste https://hu.ambafrance.org/Medecins).
Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible localement, vous pouvez contacter votre assurance (liée à une carte bancaire ou autre) afin de vous le faire acheminer en urgence.

CONFINEMENT ET VIE QUOTIDIENNE

Quelles sont les mesures prises par le Gouvernement hongrois ?

Le gouvernement a levé les restrictions de sortie à Budapest, effectif le 18 mai 2020.

Voici quelques détails des nouvelles mesures applicables désormais sur l’entièreté du territoire hongrois jusqu’à nouvel ordre :

• À l’exception de ceux qui vivent sous le même toit, une distance de sécurité d’un mètre et demi doit toujours être maintenue avec tout le monde.
• Dans les magasins, dans les transports publics, le port du masque est toujours obligatoire.
• Les espaces publics, parcs, terrains de jeux peuvent être visités.
• Les personnes de plus de 65 ans peuvent faire leurs achats entre 9 h et 12 h, et les autres uniquement le reste de la journée. Des créneaux horaires différentes peuvent être déterminés par les maires.
• Tous les commerces peuvent être ouverts.
• Les plages, les bains en plein air, les musées en plein air et le zoo peuvent ouvrir sous réserve du respect de la distanciation sociale.
• Les restaurants peuvent être ouverts mais pour l’instant, il n’est possible de consommer qu’en terrasse.
• Les restaurants sont exemptés de taxe sur les terrasses jusqu’au 1er septembre.
• Les cultes, messes, mariages civils et funérailles peuvent être organisés. À partir du 15 juin, des cérémonies de mariage de moins de 200 personnes peuvent avoir lieu également à Budapest.
• Les universités peuvent également ouvrir, mais les internats ne peuvent pas encore être fréquentés. La décision revient aux recteurs.

Qu’est-ce que je risque si je ne respecte pas ma mesure de quarantaine ?

Toute personne entrant sur le territoire hongrois peut être soumis á une quarantaine de 14 jours qui est normalement ordonné á domicile. Le respect de la mesure de quarantaine est strictement contrôlé par la police. Au lieu de recevoir la visite quotidienne de la police chez vous, vous avez la possibilité d’opter pour l’installation d’une application qui vérifie régulièrement votre emplacement par la géolocalisation. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer d’un numéro de téléphone hongrois.
Il est prévu qu’un autocollant soit apposé sur la porte de votre domicile et que des contrôles soient effectués.
Des sanctions pénales ont été prévues pour les contrevenants. Par ailleurs les étrangers qui ne respectent pas les mesures de quarantaine peuvent être expulsés du pays.

Les magasins sont-ils ouverts ?

La majorité des restrictions ont été levées mais le créneau 9h-12h reste réservé aux personnes de plus de 65 ans, qui ne doivent pas faire leurs courses en dehors de cet horaire réservé. Les municipalités sont autorisées à maintenir des restrictions, notamment pour les heures d’ouverture des marchés ou pour réserver des horaires d’accès aux personnes âgées. Le port du masque est obligatoire pour se rendre dans tout magasin.

Quelles sont les mesures prises en France ?

La levée des mesures relatives au confinement en France depuis le 11 mai sont conditionnées par le maintien du respect des gestes barrières. Pour plus de renseignements : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

VOYAGES

Peut-on voyager ?

Il est recommandé de limiter ses déplacements, car ils augmentent la propagation du virus.
Il n’y a aucune restriction aux déplacements à l’intérieur de la Hongrie.
En revanche :
L’entrée sur le territoire hongrois reste fortement réglementée. L’accès au territoire est réservé aux citoyens hongrois, les ressortissants de l’Union Européenne ayant une résidence officielle en Hongrie et les étrangers ayant obtenu une dérogation d’entrée sur le territoire hongrois. Voir détails sous l’onglet voyages.
La sortie du territoire hongrois peut se heurter aux restrictions émises par les pays voisins. Les contrôles aux frontières sont systématiques. Il convient de vérifier les conditions d’accès sur le site internet de la Section consulaire de l’Ambassade de France du pays en question.

J’ai un séjour prévu en Hongrie, puis-je venir ?

Non, les frontières sont actuellement fermées aux voyageurs étrangers.

A compter du 13 mai 2020, toute demande de dérogation pour une entrée en Hongrie (à l’exception des ressortissants de la Corée, l’Allemagne, l’Autriche, la République Tchèque, la Slovaquie et la Pologne) devra être soumise aux autorités en cliquant sur le lien ci dessous et remplissant le formulaire en ligne en langue hongroise uniquement : http://www.police.hu/ugyintezes-dokumentumok/hu!ugyintezes!elektronikus-ugyintezes!meltanyossagi-kerelem-magyarorszagra-torteno-beutazashoz-2 A noter qu’il ne s’agit pas d’une attestation mais bien d’une demande individuelle jugée au cas par cas par les autorités hongroises.

Voici deux documents d’aide pour vous faciliter le remplissage du formulaire en ligne :

Guide de remplissage en anglais
Glossaire français-hongrois

Je suis résident en Hongrie, actuellement à l’étranger, et je souhaiterais rentrer chez moi.

Le retour peut présenter des difficultés pratiques voire s’avérer impossible avant plusieurs mois (annulation des vols, frontières terrestres des pays voisins closes...).
Les Français résidents peuvent encore entrer en Hongrie, sous réserve qu’ils aient tous les documents justifiant de leur résidence légale :
- pièce d’identité française en cours de validité,
- carte d’enregistrement auprès des autorités hongroises « Regisztrácios igazolás EGT állampolgár részére »
- ET « lakcímkártya » valides.
Il pourra le cas échéant vous être demandé par les autorités de remplir un formulaire complémentaire pour justifier de votre demande. Toutefois, chaque situation est évaluée par la police au cas par cas.
Toute personne entrant en territoire hongrois est désormais contrainte de respecter une quarantaine de deux semaines à domicile (ou éventuellement à l’hôpital en cas de symptômes).
A noter également que l’UE a décidé le 17 mars de fermer les frontières extérieures de l’UE et de l’espace Schengen. A ce titre, même en cas de réouverture de ses frontières par la Hongrie, il reste impossible aux personnes non ressortissantes d’un Etat membre de l’UE de pénétrer à l’intérieur de l’espace Schengen et donc en Hongrie à partir de l’Ukraine et de la Serbie, à l’exception des personnes résidant dans l’UE depuis longtemps, des membres de la famille des citoyens de l’UE et des diplomates, des travailleurs transfrontaliers et du personnel médical et, enfin, des personnes transportant des marchandises.

En arrivant en Hongrie, dois-je observer une quarantaine ?

Oui, toute personne arrivant en Hongrie doit observer une quarantaine à domicile de deux semaines.
Les zones internationales des aéroports sont néanmoins exclues de l’application de cette limitation aux déplacements, permettant les transits.

Puis-je revenir en France ?

L’entrée sur le territoire français reste légalement possible dans les conditions habituelles pour les Français et résidents. Lors du retour par voie terrestre, il faut respecter les conditions de transit des pays traversés : nous vous invitons à consulter les sites des sections consulaires des autres pays, ou le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour vérifier la faisabilité du voyage retour.
L’interdiction de l’entrée en Hongrie a conduit aussi à une forte réduction du trafic aérien et à l’annulation de la plupart des vols. Nous invitons donc les personnes souhaitant retourner en France prochainement à se renseigner auprès des compagnies aériennes. Il est utile de vérifier régulièrement le site internet de l’aéroport de Budapest pour savoir quelles sont les liaisons rétablis : https://www.bud.hu/

Le lien du Consulat de Hongrie à Paris expliquant les conditions d’entrée des citoyens hongrois sur le territoire français : https://parizs.mfa.gov.hu/news/aprilis-6-hetfo-18-oratol-minden-franciaorszagba-az-anyaorszagba-vagy-a-tengeren-tulra-utazonak-elozetesen-ki-kell-toeltenie-egy-nemzetkoezi-utazasi-igazolast

Circulation en France de retour de l’étranger

Ai-je besoin d’une autorisation spéciale pour passer les frontières et rejoindre la France ? Pourrai-je arriver en France sans me faire verbaliser pour rejoindre ma région ou mon domicile ? Une fois rentré en France par liaison aérienne, maritime, ferroviaire ou terrestre, peut-on se déplacer sur le territoire français pour rejoindre son domicile ? Faut-il produire un document particulier ?

Le ministère de l’Intérieur indique que le retour de personnes à leur domicile est un cas dérogatoire prévu aux restrictions de déplacement.

Pour votre retour en France métropolitaine, il est impératif que vous complétiez et ayez sur vous deux documents :

• (à partir du 8 avril 2020 0h00) l’attestation de déplacement international dérogatoire vers la France métropolitaine qui peut être téléchargée sur le site du Ministère de l’intérieur. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).
• la déclaration de déplacement qui vous permettra de rejoindre votre domicile en France qui peut être téléchargée sur le site du Ministère de l’intérieur (cette déclaration est nécessaire si le trajet entre le lieu d’arrivée en France et le domicile est supérieur à 100km et nécessite le franchissement d’un département). Cette déclaration est à présenter aux forces de police susceptibles de vous contrôler durant votre transit entre votre lieu d’arrivée en France et votre domicile.

Pour votre retour en France dans les collectivités d’Outre-mer, il est impératif que vous complétiez et ayez sur vous deux documents :

• (à partir du 8 avril 2020 0h00) l’attestation de déplacement international dérogatoire vers les collectivités d’Outre-mer françaises qui peut être téléchargée sur le site du Ministère de l’intérieur. Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport et aux autorités en charge du contrôle aux frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).
• la déclaration de déplacement qui vous permettra de rejoindre votre domicile en France qui peut être téléchargée sur le site du Ministère de l’intérieur (cette déclaration est nécessaire si le trajet entre le lieu d’arrivée en France et le domicile est supérieur à 100km et nécessite le franchissement d’un département). Cette déclaration est à présenter aux forces de police susceptibles de vous contrôler durant votre transit entre votre lieu d’arrivée en France et votre domicile.

L’ensemble de ces documents est téléchargeable sur le site Internet du ministère de l’Intérieur.

Puis-je aller chercher mon proche à l’aéroport ?

En cas de retour d’un ressortissant ne pouvant rentrer par ses propres moyens à son domicile, un proche est autorisé à se déplacer, en voiture notamment, pour accueillir le voyageur à l’aéroport. Si ce déplacement nécessitede dépasser un périmètre de 100km (à vol d’oiseau) à partir du domicile, en sortant du département du domicile, il doit être muni de sa déclaration de déplacement disponible en format numérique ou papier sur le site du Ministère de l’intérieur en mentionnant le motif « déplacement pour motif familial impérieux », et en fournissant une copie du billet d’avion du proche et de la carte d’embarquement au retour.

Si je réside en France et que j’atterris dans une ville frontalière (Barcelone pour Perpignan, Bruxelles pour Lille), serai-je autorisé à rejoindre mon domicile ?

Oui, le transit est autorisé. Toutefois compte tenu du fait que plusieurs Etats membres de l’UE et de l’espace Schengen ont rétabli des contrôles à leurs frontières et mis en place des mesures de confinement, les retours directs en France par voie aérienne devraient, dans la mesure du possible, être privilégiés.

A votre arrivée en France, afin de rejoindre votre domicile, il est nécessaire de télécharger sur le site du ministère de l’Intérieur un document permettant les déplacements. Télécharger le document.

Je suis étranger et dispose d’un titre de séjour français. Puis-je rentrer en France ?

Oui, les ressortissants étrangers munis de titre de séjour peuvent, ainsi que leur conjoint et leurs enfants, rejoindre leur domicile en France, selon les conditions habituelles.
Les documents autorisant le séjour en France ont par ailleurs été prorogés pour une durée de 3 mois.

Qui prend en charge mon voyage de retour ou mes frais en Hongrie ?

De nombreuses compagnies facilitent actuellement les échanges ou remboursements de vols. Vous devez prendre l’attache de votre compagnie aérienne ou de votre voyagiste pour connaître les modalités d’annulation.
En cas d’annulation du vol retour vous pouvez vous tourner vers votre assureur (assurance spécifique, assurance liée à la carte bancaire avec laquelle vous avez payé votre voyage...) pour prendre en charge vos frais ou votre retour en France (selon contrat).
En cas de nécessité, il incombe à vos proches (famille, parents...) de vous fournir les moyens du retour (Wester Union...).
Quelle qu’en soit l’origine (vol annulé, retour précipité), les frais supplémentaires suscités par un retour en France ou par l’immobilisation en Hongrie restent une dépense d’ordre privé et n’ont pas vocation à être pris en charge par la collectivité. Il appartient à chaque voyageur de réserver et prendre en charge si besoin son billet de retour.

L’ambassade peut-elle me remettre une attestation pour mon assurance ?

Non, l’ambassade n’est pas en mesure d’émettre un tel document.

Puis-je compter sur un rapatriement par les autorités françaises ?

Aucun rapatriement n’est prévu.
L’Etat n’organise et ne prend en charge des rapatriements que dans les situations de danger immédiat et en l’absence de toute autre solution privée. En l’espèce, la décision du gouvernement hongrois de fermer l’accès à son territoire n’interdit nullement aux Français qui le souhaitent de sortir de Hongrie. Si les contrôles établis par les pays frontaliers rendent difficile le retour en France par voie terrestre (le consulat déconseille cette solution en l’état), des lignes aériennes ont été maintenues depuis le 17 mars et sont toujours disponibles à ce jour (26 mars). Tous les Français qui souhaitaient rentrer en France en ont donc eu la possibilité.
Le consulat invite donc tous les Français qui ne souhaitent pas rester bloqués en Hongrie pour une durée prolongée (de l’ordre de plusieurs mois) à rentrer immédiatement en France, tant que les compagnies continuent d’assurer des vols (90% des vols sont déjà supprimés).

Je suis en Hongrie et je ne peux pas rentrer en France, que faire ?

Si vous étiez bloqué en Hongrie (vols annulés, impossibilité de prendre un vol avec escale via un autre pays, fermeture des frontières terrestres des pays voisins…), vous seriez amené à devoir rester en Hongrie le temps que la situation évolue. Signalez votre situation à l’adresse consulat.ambabudapest@gmail.com en indiquant vos nom, prénom, adresse en France et en Hongrie, téléphone portable, adresse mail, type et n° de pièce d’identité.

Savez-vous comment va évoluer la situation ? Puis-je maintenir un voyage prévu en été ?

La situation est évolutive et devrait rester perturbée durant plusieurs mois. Il conviendra de vérifier si de nouvelles mesures sont prises par les autorités hongroises et françaises par la suite, sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et sur les sites des différentes ambassades et consulats.

Des limitations sont-elles prévues pour le transit et le fret des marchandises ?

A ce stade, aucune limitation n’est prévue. Toutes les marchandises (et pas seulement celles de première nécessité) peuvent être transportées sur les territoires français et hongrois.
Toutefois le chauffeur routier venant de l’étranger est soumis à des mesures spécifiques. Il doit notamment rester dans le camion, y compris lors du chargement/déchargement, et éviter tout contact avec les autres personnes.

Puis-je transiter par la Hongrie pour retourner à mon domicile en France par voie terrestre ?

La Commission européenne a indiqué que les Etats-membres doivent autoriser le transit par leur territoire des ressortissants européens et des résidents permanents dans les Etats de l’Union pour rejoindre leur résidence.
Il est donc possible de transiter à travers la Hongrie pour revenir en France par voie terrestre.

Pour transiter depuis
- la Roumanie vers l’Autriche, il faut se présenter au poste-frontière de Nădlac (Nagylak) ou Borş (Ártánd), d’où le départ en transit vers la Hongrie est possible entre 6h et 24h chaque jour
- la Serbie vers l’Autriche, il faut se présenter au poste-frontière de Horgoš (Röszke), d’où le départ en transit vers la Hongrie est possible entre 10h et 22h chaque jour
- l’Ukraine vers l’Autriche, il faut se présenter au poste-frontière de Čop (Záhony), d’où le départ en transit vers la Hongrie est possible entre 10h et 22h chaque jour

si possible après confirmation obtenue auprès des autorités autrichiennes.

Sont autorisées à transiter les personnes qui :
- répondent aux critères d’entrée dans l’espace Schengen (ce qui inclut les nationaux et résidents français)
- se soumettent à un examen médical à l’entrée en Hongrie
- ne sont pas suspectées d’être porteuses du Covid-19
- peuvent attester qu’elles peuvent entrer dans le pays de destination
- durant le transit à travers la Hongrie n’emprunteront que l’itinéraire désigné et ne s’arrêteront que dans les stations services de l’autoroute qui leur auront été indiquées.

L’itinéraire de transit à suivre et les conditions d’entrée sur le territoire hongrois sont consultables en hongrois et en anglais sur le site internet de la Police des frontières hongroise : http://www.police.hu/hirek-es-informaciok/hatarinfo

A l’entrée en Autriche :
https://at.ambafrance.org/Infection-pulmonaire-Coronavirus-Covid-19
En principe le transit peut se faire sans autorisation préalable.
Les délais d’attente peuvent être très long.

A l’entrée en Allemagne, vous devrez présenter remplie l’attestation de déplacement international vers la France métropolitaine.

CONTINUITÉ DU SERVICE PUBLIC ET DÉMARCHES CONSULAIRES

Comment signaler ma présence aux services consulaires ?

Un ressortissant français en Hongrie peut s’inscrire selon deux modalités, en fonction de la durée et du type de séjour :
Si vous résidez en Hongrie (pour plus de 6 mois) : Vous pouvez vous inscrire au registre mondial des Français établis hors de France. L’inscription peut se faire en ligne : https://hu.ambafrance.org/-Inscription-au-registre-762-.
Si vous êtes seulement de passage en Hongrie (pour du tourisme ou un séjour de moins de 6 mois) : Vous pouvez vous inscrire sur le fil d’Ariane. L’inscription peut se faire en ligne : https://pastel.diplomatie.gouv.fr/fildariane/dyn/public/login.html.

Comment nous joindre ?

L’accueil du public est restreint, mais l’ambassade de France et sa section consulaire sont plus que jamais mobilisées et à votre écoute.
Si votre question concerne une démarche consulaire (passeport, carte d’identité, état civil, permis de conduire, élections, visas, etc.) :
- par courriel : consulat.budapest-amba@diplomatie.gouv.fr
- par téléphone au (00 36 1) 489 42 50
Ne vous déplacez pas au consulat sans avoir obtenu préalablement un rendez-vous.
Si vous souhaitez joindre un autre service de l’ambassade :

- par courriel : secretariat.budapest-amba@diplomatie.gouv.fr
- (00 36 1) 374 11 00

Dernière modification : 28/05/2020

Haut de page