Le mot de l’ambassadrice : France et Hongrie depuis toujours… [hu]

Les Anjou : la dynastie française des rois de Hongrie

De 1307 à 1387, la Hongrie fut gouvernée par une dynastie originaire de France, les Anjou, qui ont laissé leur trace dans l’héritage culturel hongrois, depuis la Chronique enluminée jusqu’au forint en passant par le sommet de Visegrád.

Les Anjou descendent du plus jeune frère du roi de France saint Louis, Charles (1227-1285), comte d’Anjou et du Maine, qui conquit en 1266 les royaumes de Naples et de Sicile et son fils maria à Marie de Hongrie. Marie était la fille du roi arpadien Ladislas IV. Quand Ladislas mourut sans héritier mâle, Marie revendiqua en vain la couronne de Hongrie pour son fils et c’est finalement son petit-fils, Charles Robert, qui parvint en 1307 sur le trône de Hongrie.

Charles Ier Robert (1308-1342) est reconnu comme l’un des rois les plus brillants de Hongrie : il fait d’ailleurs partie des 14 personnages représentés par une statue sur la place des héros et était en effigie sur les billets de 200 forints. De fait, l’avènement de Charles Robert initia une période de stabilité et de prospérité pour le royaume. Il réorganisa l’administration et l’armée et favorisa le redémarrage économique en créant en 1325 une monnaie en or, le florin ou forint, et en facilitant l’extraction minière. C’est lui qui invita en 1335 les rois Jean Ier de Bohême et Casimir III de Pologne pour un sommet à son palais de Visegrád, où ils formèrent une alliance et créèrent de nouvelles routes commerciales, et c’est en référence à cette rencontre que fut constitué en 1991 le "groupe de Visegrád" ou V4.

JPEG - 59.5 ko
Le florin or introduit par Charles Robert portait la fleur de lys, modèle repris de son modèle florentin, mais aussi symbole de la monarchie française

Son fils Louis Ier le Grand continua d’étendre la puissance hongroise et fut élu roi de Pologne en 1370. Sa fille Marie, qui lui succéda, transmit la couronne de Hongrie à son époux Sigismond de Luxembourg.

Les rois de la dynastie des Anjou ne semblent pas avoir cherché à imposer la culture française en Hongrie mais ils ont stimulé la culture et les arts. Louis le Grand est même le commanditaire de la célèbre Chronica Hungarorum qui raconte l’histoire des Hongrois, en inscrivant Charles-Robert dans la lignée des grands rois magyars. L’origine française des Anjou se retrouve dans la présence sur leurs armoiries des fleurs de lys, symbole de Florence d’où viennent les florins, mais aussi de la monarchie française.

JPEG - 46.1 ko
Statue de la place des héros : Charles Ier Robert a sa statue sur la place des héros. Son écu mêle les bandes rouges et blanches de la dynastie arpadienne avec les fleurs de lys de la monarchie française.

Dernière modification : 28/04/2020

Haut de page