Mot de l’Ambassadeur (20 juin 2016) [hu]

Il y a quelque chose dans l’air…

L’hebdomadaire Heti Válasz titrait ces jours-ci « Il y a quelque chose dans l’air » en revenant sur les succès internationaux récents du cinéma, de la gastronomie et du football hongrois. J’avais pour ma part écrit en avril dernier : « Il se passe quelque chose de fort en ce printemps 2016 à Budapest ». Le printemps s’achève, mais il y a toujours quelque chose de fort dans l’air !
Il y a bien sûr cette victoire historique obtenue en France par l’équipe hongroise de football lors de son premier match de l’Euro2016… La Hongrie en huitièmes de finale ! Il y a eu récemment la victoire du chef hongrois Tamás Széll lors du concours gastronomique des Bocuse d’or créé par le célèbre chef français Paul Bocuse. Il y a eu aussi la participation remarquée au jury du Festival de Cannes du jeune réalisateur hongrois László Nemes dont le film « Le Fils de Saul », coécrit avec la Française Clara Royer, avait décroché le Grand Prix de ce festival l’an passé et l’Oscar du meilleur film étranger cette année.
Et puis il y a aussi toutes ces coopérations qui se déclinent avec bonheur tous les jours et dans tous les domaines entre la France et la Hongrie, des échanges artistiques à la coopération policière, des échanges commerciaux à la coopération scientifique, des échanges universitaires à la coopération dans les domaines de la sécurité et de la défense... Les touristes hongrois viennent chaque année plus nombreux visiter les régions de France. Les restaurants hongrois collectionnent les étoiles Michelin. Les cours et filières de français ne désemplissent pas, de Budapest à Szeged. Les entreprises françaises se développent et investissent en Hongrie, à l’exemple du groupe français SICTA (industrie automobile) qui inaugurera le 21 juin en compagnie du ministre hongrois de l’Économie nationale, Mihály Varga, un nouvel investissement de 4 millions d’euros à Felsőzsolca. Et bien sûr, il y a encore et toujours la Musique, dont c’est en ce moment la Fête et que musiciens français et hongrois célèbrent de concert, à l’unisson et sans fausse note à longueur d’année, à Budapest comme à Paris.
Oui, décidément, il y a bel et bien quelque chose dans l’air en ce moment entre la France et la Hongrie !

Dernière modification : 20/06/2016

Haut de page