Mot de l’Ambassadeur (24 juillet 2017) [hu]

Les championnats du monde de natation

Le voyageur qui parvient à l’aube au lac Balaton s’exclame :

– Enfin la lumière dorée ! Les écailles du soleil à la surface de l’eau !
Est-ce que les nageurs de haute compétition qui ont mené leur lutte contre eux-mêmes, tout autant que contre leurs adversaires, la semaine dernière, avaient les mêmes pensées ?

Comment Axel Reymond, par exemple, regardait-il le lac à l’issue des cinq heures, deux minutes, quarante-six secondes et quarante centième de seconde qu’il lui a fallu pour parcourir les vingt-cinq kilomètres de l’épreuve « Eau libre hommes » ?

Et Aurélie Muller, elle aussi championne du monde au bout de deux heures treize secondes et soixante-dix centièmes, le temps qu’elle a mis pour brasser dix kilomètres, a-t-elle vu des oiseaux ou des poissons, ces compagnons d’eau qui parfois accompagnent les nageurs ?

Avec sept médailles au terme de la première semaine des championnats du monde de natation à Budapest, la France se classe troisième au tableau général.

J’en ai entendu plus d’un, en accueillant les sportifs et leurs familles à la Résidence de France, qui fredonnaient des airs si gais que même les passants, pourtant blasés par les cris d’allégresse de l’été, s’interrogeaient sur les raisons d’une pareille liesse.
Il y a donc de bonnes raisons de célébrer les vainqueurs et les participants – plongeurs, nageuses synchronisées, équipes de relais… – qui ont apporté à cette compétition de si beaux moments.

Laura Flessel, ministre des sports, arrive cette semaine en Hongrie pour assister, notamment, au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne, qui a lieu à Győr. Nous lui souhaitons la bienvenue, avec quelques photos prises à l’issue de la première semaine des championnats du monde de natation.

JPEG

JPEG

Dernière modification : 24/07/2017

Haut de page