Mot de l’Ambassadeur (27 juin 2017) [hu]

La France, la Hongrie et l’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud avait nommé en Hongrie en 2013 un grand ambassadeur. Johann Marx est décédé le 19 juin dernier à Budapest, à l’âge de 69 ans, alors qu’il s’apprêtait à quitter ce pays qu’il aimait, à l’issue de sa mission, qui était aussi sa dernière, avant une retraite qu’il attendait avec sérénité. Mais voilà, il s’est éteint soudainement, et tous ses collègues et amis ont souhaité lui rendre hommage lors d’une cérémonie religieuse qui s’est tenue vendredi 23 juin à l’église Árpád-házi Szent Erzsébet.

Johann Marx aimait la France, où il avait servi son pays pendant plusieurs années, et qu’il connaissait intimement. Pendant la campagne présidentielle, il avait suivi les débats politiques avec passion et nos échanges m’avaient convaincu que nous avions en lui l’un des meilleurs spécialistes de la vie politique française.

Johann Marx avait travaillé aux quatre coins du monde, depuis l’Amérique latine jusqu’en Israël, et son ouverture aux autres, sa capacité à écouter, faisaient partie de son style.
Nelson Mandela l’avait choisi comme interprète lorsqu’il recevait les chefs d’État francophones.

C’est donc aussi au membre actif du groupe des amis de la Francophonie que je voudrais rendre hommage.

Johann, transhumant comme nous tous sur cette planète, tu laisses à tes amis, à tes collègues, le souvenir d’un homme généreux et bon.

Nous conserverons longtemps le souvenir de ton passage en Hongrie et sur terre.

JPEG - 2.2 Mo
L’Ambassadeur Johann Marx (à gauche) à Budapest le lundi 19 juin 2017 en compagnie de M. Szilveszter Bus, Secrétaire d’État pour l’ouverture aux pays du Sud

Dernière modification : 28/06/2017

Haut de page