Mot de l’Ambassadeur (28 février 2018) [hu]

Une année Claude Debussy

L’année Debussy est célébrée partout en France à l’occasion du centenaire de la mort du compositeur, le 25 mars 1918.

La commémoration a été lancée le 19 janvier lors d’un concert à la Philharmonie de Paris auquel assistaient le Président de la République Emmanuel Macron et la Chancelière d’Allemagne Angela Merkel.

En Hongrie, un premier hommage a été rendu à l’auteur du Prélude à l’après-midi d’un faune dès le 15 février, à l’académie Liszt, où se produisait l’orchestre de la MÁV, sous la baguette de Péter Csaba.

Le programme mérite qu’on s’y arrête un peu, car ce fut la première fois que la Rhapsodie pour orchestre et saxophone était jouée en Hongrie. Interprétée par Vincent David au saxophone alto, cette œuvre constitue un morceau de bravoure pour les saxophonistes. Mais ce concert était d’autant plus exceptionnel que le programme comportait également la Rhapsodie pour clarinette, interprétée par le non moins génial Pascal Moraguès.

Nous avons donc eu la chance d’écouter deux des plus grands solistes de leur catégorie, et l’on ne peut que formuler des vœux pour que l’année Debussy se poursuive avec autant de fougue que ce soir-là.

Pour les amateurs hongrois qui prévoiraient de se déplacer en France, rappelons que Claude Debussy est né à Saint-Germain-en-Laye, où sa maison natale a été transformée en musée. Belle destination touristique !

JPEG - 78 ko
Photo de Claude Debussy

Dernière modification : 28/02/2018

Haut de page