Mot de l’Ambassadeur (30 janvier 2017) [hu]

Après la victoire de la France au Championnat du Monde de handball

Il y a quatre-vingts ans, la querelle du réalisme agitait Fernand Léger et Aragon dans les locaux de la première Maison de la Culture avec un C majuscule.

En 2017, il n’y a plus de maisons de la culture, le réalisme est passé de mode et les querelles ne mettent plus face à face que des journalistes en mal d’identité.

Reste le sport donc, plus que jamais d’actualité, puisque les « Experts », ou les « Barjots », ont remporté leur sixième titre de champions du monde de handball contre la Norvège dimanche 29 janvier, tandis que Miss France devenait le même jour Mademoiselle Univers.

Mettre en image le sport a toujours été le défi le plus difficile pour les peintres. Comment représenter la dynamique sur un canevas ? Peut-on fixer le mouvement frénétique du cycliste ou du nageur ?

Pour le peintre comme pour le sportif, les capacités d’endurance sont essentielles. Elles devront être au rendez-vous pour les trois équipes en compétition pour l’organisation des jeux olympiques de 2024. Cette semaine marque un moment important dans l’épreuve engagée entre Los Angeles, Paris et Budapest.

Cela étant, on est en droit de penser qu’il ne reste plus que deux candidats sérieux, du moins si l’on veut respecter l’esprit olympique, depuis que les frontières des États-Unis sont fermées aux ressortissants de sept États du monde. Ce nouveau déni de l’existence de l’autre laissera des traces.

L’un des effets immédiats de cette interdiction d’entrée sur le territoire américain a été la décision du cinéaste iranien Asghar Farhadi d’annuler son déplacement, pour la cérémonie des Oscars.

Donc, en bonne arithmétique des jeux, Budapest et Paris se trouvent mieux placées dans la compétition, puisque ni la Hongrie ni la France n’interdisent aux sportifs de ces sept États de venir disputer les médailles en lice.

C’est à n’en pas douter un argument que le jury du Comité olympique prendra en considération, sauf à admettre que sept États n’ont plus le droit de concourir en raison de l’inaccessibilité des lieux ouverts à la compétition olympique.

Que le meilleur gagne….

JPEG

Dernière modification : 30/01/2017

Haut de page