Université d’Europe centrale - Déclaration de M. Harlem Désir, secrétaire d’État chargé des affaires européennes [hu]

Je suis préoccupé par les conséquences potentielles de la loi modificative relative à l’Enseignement supérieur adoptée en Hongrie sur la pérennité des activités de l’Université d’Europe centrale, "CEU Central European University".

Cet établissement fonctionne en effet depuis plus de 25 ans à Budapest en coopération avec l’ensemble des milieux de la recherche et de l’enseignement supérieur d’Europe et accueille aujourd’hui environ 1500 étudiants et de nombreux professeurs du monde entier dont des étudiants et des professeurs français.

La France souhaite que la poursuite des activités de l’Université d’Europe centrale ne soit pas remise en cause et reste attentive à l’évolution de la situation.

Dernière modification : 20/04/2017

Haut de page